Les premiers chapitres de Peste Soit Des Lutins offerts !






Bonjour, Amis lecteurs !


Vous trouverez dans cet article le lien vers les premiers chapitres de mon roman, Les Chroniques de Balthazar, livre Un, Peste Soit Des Lutins ...


Cliquez ICI !


En voici la quatrième de couverture :

En Général, les chasseurs de primes évitent de s'empêtrer dans les affaires de la Peste Lutine, l’organisation criminelle la plus dangereuse du Vieux Continent. Pourtant, lorsque Léopold, le plus jeune des Beaumort, la famille lutine à la tête de la Peste, se met en difficulté en égarant un témoin gênant, Louis Balthazar, lui qui vient de perdre son mentor et qui cherche à se faire un nom, ne résiste pas à l’appel de la justice et à la prime rondelette qu’elle promet. C’est donc à bord de l’Elisabeth Summer, son navire aérien, qu’il part en chasse, accompagné de ses compères, Bubel et Pic, deux bien étranges créatures. Mais en cet univers fantastique et impitoyable où la science se mêle à la magie, où, dans les cieux, les steamers remplacent les dragons, où les armes à feu s’utilisent plus volontiers que les épées, et où les trolls s’habillent en costume trois pièces, rien n’est simple et les chasseurs peuvent très vite devenir les proies… Votre humble serviteur, ami lecteur, vous promet d’ores et déjà un voyage en un monde fabuleux, agrémenté de bien des rebondissements, parmi lesquels des combats aériens entre monstres d’aciers, de furieuses courses-poursuites, et des héros attachants et atypiques… Êtes-vous prêts à chasser du Lutin, un être vil et pervers, impulsif et notoirement violent, à monter à dos d’araignée géante, et à voler de fils en fils à travers une forêt de gratte-ciels trônant au beau milieu d’un cratère géant ? Êtes-vous prêts pour tout cela ... Et pour bien d’autres choses encore ? Allons, l’affaire est tentante, non ? 

Pour ceux qui se laisseraient volontiers séduire, le roman est disponible sur Amazon au prix de 3 euros en version Kindle et de 13,50 euros en version broché... Juste en cliquant LÀ  !

Bonne lecture !









Première livraison de Redbubble !




















Quand Sort La Recluse, écrit par Fred Vargas... Lorsque sombre polar rime avec humour et poésie !





Résumé de l’éditeur


-Trois morts, c'est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n'est pas de notre compétence. 
- Ce qu'il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J'ai donc rendez-vous demain au Muséum d'Histoire naturelle. 
- Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ? 
- Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés. 
- Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l'araignée recluse ? 


Mes impressions


Un policier très bien ficelé, une histoire intrigante et émouvante. 

Les personnages de Vargas sont tous plus attachants les uns que les autres, y compris Danglard qui, une fois n'est pas coutume, joue le parfait crétin... Quelque part, c'est tant mieux, ça permet à l'auteur de laisser plus de place aux autres… 

Vargas use nos nerfs, passe d'une intrigue à une autre, sème le doute et multiplie les fausses pistes, elle fait ressurgir autour d'Adamsberg des personnages d'autres romans, et c'est agréable de les retrouver ainsi. L'humour est de mise, les dialogues sont vifs et acérés, et la plume est légère et poétique... 

Cette même plume remonte le temps au fil d'une enquête tortueuse et mêle sans complexe des pervers violeurs, des assassins vengeurs, de terribles araignées et des vieilles dames charmantes aux épreuves personnelles de cette étrange entité, qu'est devenue au fil des années, la brigade d'Adamsberg... 

Bref, un excellent Fred Vargas !

La Cité Magicienne



Ici, tout est magie ! 

Ici, rien n’est logique ! 

Des portes donnent sur le vide, des tours poussent à l’envers, d’autres ressemblent à des montagnes russes. Des hôtels siègent aux sommets des tours et des ports aériens s’étendent ça et là. La cité regorge de gigantesques entrepôts car le commerce des mages est sans fin. Elle est assaillie par une multitude d’engins volants, de cargos aériens, de monstres ailés, de zeppelins, d’ilekaï motorisées et de toutes les choses capables de voler. La Cité Magicienne est le plus grand port aérien du Premier Monde. Il est gigantesque et anarchique. Sans la magie, il ne pourrait survivre à un tel balai commercial !

Enfin, pour rester dans l’illogisme pur et dur, sachez qu’en ce lieu, on ne peut se fier à l’apparence. La plupart des demeures ont un aspect trompeur, et l’intérieur ne correspond pas à l’extérieur. La porte de petites maisons donne ainsi sur de grands palaces, celle de tours gigantesques sur des serres fleuries. Même ce que l’on voit par les fenêtres est différent de ce que l’ont devrait y voir. 

De quoi donner le tournis au plus rationnel d’entre nous !

Accéder à Redbubble




Le Soldat Chamane, L'Intégrale 1 , écrit par la prolifique et addictive Robin Hobb




Aucune hésitation, la couverture du livre nous met d'emblée dans l'ambiance. 

Ceux qui espèrent continuer l'exploration du monde de Fitz, d'Altéa, de leurs dragons respectifs et des vivenefs, des légendaires cités des anciens, et de cette multitude de personnages attachants que Robin Hobb a su développer au fil des années... Et bien, passez votre chemin !

Ici, c'est bel et bien un nouvel Eldorado que nous présente l'auteur.

Ici, plus de mers, plus de fleuves aux eaux acides, plus de vieilles pierres... Ou du moins pour le moment.

Robin Hobb nous initie donc à un nouvel univers. L'on y bascule progressivement en suivant Jamère, un jeune homme promis à une carrière militaire, dans un royaume aux ambiances mêlant savamment une monarchie très hiérarchisée à une atmosphère type Western, avec ses indigènes, ses soldats, ses forts, ses déserts...

L'histoire y est narrée par Jamère, à la première personne, un choix difficile qui impose à l'auteure une certaine lenteur, et qui nous permet, à nous, lecteurs, de nous imbiber progressivement de l'ambiance très particulière de ce nouvel univers. Hobb parvient à retranscrire tout au long de ce récit les doutes et les sentiments de cet adolescent, bientôt mêlé à une aventure qui le dépassera... Encore une fois, et c'est, il me semble, une spécialité de l'auteure, le personnage principal ne découvre que tardivement son rôle et son importance dans une aventure qui bien souvent l'oppresse, et où il est ballotté, malmené par une série d’événements malencontreux.

L'ambiance est agréable, le monde, prometteur. Tout est axé autour de deux peuples, deux modes de vie que tout oppose. D'un côté, les indigènes et leur magie, essentiellement tirée de leur lien avec la nature, qui vivent dans les déserts ou dans des forêts gigantesques, à la frontière du royaume. De l'autre, ce royaume, auquel appartient Jamère, où le destin des jeunes gens est écrit dès la naissance, où la rigueur est telle que ces jeunes gens ne se rendent même plus compte de l'oppression qu'ils subissent et épousent sans objections la vie que leur destinent leurs ascendants.
Et puis, dans tout cela, il y a Jamère, qui, vous vous en doutez déjà, sera ce fameux Soldat Chamane. Ce jouvenceau issue d'une noble lignée touchera contre son gré, la magie des indigènes et n'aura de cesse, durant ce premier volume, d'osciller entre les deux univers, nous décrivant tour à tour, la magie qui envoûte son esprit, et la dure vie de sa formation militaire, y gagnant progressivement en maturité.

Comme d'habitude, les personnages sont en demi-teinte, ni méchants, ni gentils, les couleurs sont nuancées.

Comme d'habitude, les phénomènes qui nous prouvent que nous sommes bien dans un monde teinté de magie sont rares et semés dans le roman avec énormément de parcimonie.

Comme d'habitude, Robin Hobb, prend son temps, peut-être un peu trop, et Jamère en vient à détailler des journées qui nous semblent parfois sans fin.

Oui mais voilà, comme d'habitude, Robin Hobb sait nous rendre accro à son style inimitable, son écriture détaillée, et ses ambiances si précises.

J'ai aimé ce premier volume.

Pourtant, à celui qui me demanderait par où commencer avec Robin Hobb, je lui conseillerai sans hésiter d'éviter Le Soldat Chamane et de plonger corps et âmes dans le cycle de L'Assassin Royal...

Des cahiers pour se raconter des histoires...

Pour écrire une histoire ou encore son journal intime, pour gribouiller des dessins et quelques croquis, il vous faut d'abord... ...

Popular Posts